Tangia


La maison est pleine et j'ai toujours aussi peu de temps à consacrer à 
mon blog, pourtant je devrais avoir honte !

Tandis que je bricole, lessive, joue la décoratrice, le peintre,
la garde-malade, le maître nageur, la  couturière...ET
la cuisinière,

Mon blog a atteint...plus de 1000 abonnés 
tout confondu !
Je sais que pour beaucoup d'entre vous ce n'est rien du tout,
pour moi c'est énorme ! 

Je n'en reviens pas et je veux me montrer digne de cette confiance.

Pour cela, je vous l'ai dit, des photos vite faites tant que je n'ai
pas trop de temps (on m'a offert un objectif de pro, donc je vais devoir m'y remettre tout de même)
mais des bonnes, très très bonnes recettes...

De celles que j'ai réussies, faciles, simples et goûteuses...
Je vous rappelle ? j'aime les recettes bluffantes mais faciles et rapides !

Alors dans l'été j'ai fait quelques tartes dont je ne vous donnerai pas la recette
parce qu'elles sont très décevantes et un ou deux plats, non, vraiment pas !

Vous ne trouverez pas non plus certaines des recettes que j'ai publiées et qui ne me donnent
pas vraiment satisfaction (ex : la mousse au citron, excellente mais qui tient 
difficilement...(liquide au fond)  si un d'entre vous en connaît la raison ?)

Je continue à vous donner les recettes que j'aime, que nous aimons, et tant pis
pour les photos,  mon blog est un blog de cuisine !


Alors en voici une qui nous a régalés  dans l'été et dont les saveurs
nous ont réchauffés et ensoleillés (bien besoin non ?)

Pour la réaliser il vous faudra un plat un peu spécial...
Une amphore que vous fermerez et mettrez dans le feu... :-)

Rien de tout cela ? alors faites comme moi, j'ai utilisé ma cocotte en terre
mais une cocotte en fonte fera aussi bien l'affaire..Enfin, un plat où vous pourrez laisser
mijoter tranquillement, longtemps, doucement...

pour 6 personnes

1 kg de jarret de veau en morceaux avec os et moelle
ou veau coupé assez grossièrement

7 gousses d'ail
1 citron confit
1 c. à café de gingembre en poudre
2 c. à café de graines de cumin
1 c. à café d epoivre noir
1 c. à café de curcuma
1 c. à café de beurre rance (pas facile ??? je zappe)
3 c. à soupe d'huile de tournesol






Mettre les morceaux de viande dans le plat
Ajouter les épices, le citron confit, 
les gousses d'ail pelées et écrasées,l'huile, 
Ajouter 20 cl d'eau mélanger.
Bien fermer et mettre au four à 120°
Lutez si vous pouvez...c'est mieux : ici

Laisser 2 heures et aller voir ensuite si ça ne manque pas d'eau,
si tout va bien...







Déguster ! alors un pain pita, s'il y a des entrées, 

si vous souhaitez un peu plus à manger ajouter donc une semoule
en suivant les instructions sur la boîte !

Régalez vous ! 


J'ai trouvé cette recette sur le livre 
Les carnets de cuisine Marocaine de Bouchra

aux éditions SOLAR !

Une petite merveille !



Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux thermes des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle.Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont, par conséquent, interdits sans autorisation du titulaire des droits.

Piquillos à la morue



Même si je suis assez prise en ce moment, puisque nous retapons une maison dans le
Lauragais, de temps en temps je suis tentée par une recette et c'est plus fort que moi !

Pas le temps de m'appliquer en photo,
 juste avant que le plat ne soit fini,
je vous fais partager cette recette et attends vos impressions ou
 expériences sur la cuisine basque !

Tout a commencé sur le blog de la francesa aux fourneaux clic, où j'ai vu ce petit livre
sur la cuisine basque...Le hasard a fait que je suis tombée dessus et hop panier !

Je commence par la plus connue, celle que j'ai envie de faire depuis si longtemps,
Pimientos piquillos et morue ! 







INGRÉDIENTS :


Pour cette recette choisissez de bons produits !

1 grand bocal de piments del piquillos
(les vrais c'est écrit piquillos ENTIERS)
600 g de morue salée
4 c. à soupe d'huile d'olive
4 c. à soupe de farine
Piment d'Espelette
1 petit bol de chapelure
(je ne l'ai pas utilisée)

SAUCE :

4 pimientos del piquillo
(soit il en reste soit votre bocal est petit il en faut 2)
1 oignon
1 gousse d'ail
1 c. à soupe de crème fraîche 
(pas utilisée non plus)


LA RECETTE :

Commencer par faire dessaler la morue
suivre les instructions si vous achetez de la morue en sachet
Si c'est celle du poissonnier (la meilleure) 
compter 48 h 

Il vous faudra pour cela la déposer dans un plat non métallique
une passoire en plastique conviendra tout à fait,
dans un saladier rempli d'eau.
(j'avoue : pas de passoire chez moi saladier en verre et changement d'eau
très souvent)

Changer l'eau régulièrement (2-3 fois par jour)
Je la conserve au frais, s'il faut chaud au réfrigérateur.


Le jour où vous la cuisinez, mettre la morue dans une casserole,
recouvrir d'eau et porter à frémissements.
Eteindre le feu.

Laisser la finir de cuire dans cette eau QUE VOUS CONSERVEZ !

Lorsque le tout est refroidi,
conserver 25 cl d'eau de cuisson,
 enlever la peau et les arêtes de la morue,
et l'émietter soigneusement.

Puis, faire chauffer l'huile d'olive,
jeter en pluie la farine,
bien mélanger pour obtenir une pâte souple,
Ajouter alors d'un coup l'eau de cuisson de la morue (25 cl).
Faire cuire comme une béchamel.
Quelques minutes, jusqu'à épaississement.
Bien fouetter.

Ajouter alors le poisson émietté.

Goûter, assaisonner, ajouter le piment d'Espelette.

Ouvrir le bocal, bien égoutter,
puis remplir ceux-ci délicatement avec cette préparation.
Déposer dans un plat à four.

Enfourner à 200°. 


Vous pouvez faire une sauce :

Faire revenir un peu d'huile, 
y jeter l'oignon et l'ail épluché et haché,
faire fondre doucement sans colorer.

Ajouter alors les piquillos qui restent, 
bien mélanger et mixer. 
(c'est là que je n'ai pas mis la crème fraîche)

Vous pouvez soit mettre cette sauce au fond du plat,
soit la servir à côté de celui-ci.

Je ne regrette pas d'avoir tenté ! un plat délicieux !
d'été, que tout le monde a apprécié.

Une belle salade et c'est l'été cette magnifique couleur !




Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux thermes des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle.Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont, par conséquent, interdits sans autorisation du titulaire des droits.


Tarte à la tétragone



J'adore les marchés où on trouve des petits producteurs. 
Sur le marché de Revel, il y en a plein...qui vendent 
les produits de leurs terres...

Chacun essaie de se démarquer en mettant en avant un produit
à la mode...C'est ainsi que j'ai trouvé de la tétragone...

Tétragone, le nom ne m'était pas inconnu mais cependant, je ne savais pas
trop comment l'utiliser. La vendeuse dont l'étal regorge d'herbes
et de saveurs originales, me recommandent de faire comme pour les épinards.

Comme ces feuilles fraîches me tentent je demande si crues cela serait possible ?

Non, elle semble sûre d'elle, pourtant rentrée chez moi, sur internet, je découvre 
ses qualités, ses vertus, sa richesse et en fait confirme ce qui m'a été dit sur 
le marché : tétragone, l'épinard d'été...

On peut le manger cru dit internet, mais je me contente d'exécuter ce qui m'a été 
recommandé...en tarte ! une ou deux feuilles goûtées me laissent entrevoir
quelque chose de craquant, goûteux mais moins âcres que l'épinard, plus doux...

En tarte, originale pas très goûteuse, elle sera présente sur nos tables d'été...

et réconciliera ceux qui n'aiment pas trop l'épinard, puisqu'elle reste bien
plus douce...






Pour une tarte :

300 g de tétragone
100 g de crème fraîche entière
3 oeufs

1 pâte brisée ou :

250 g de farine
125 g de beurre
1 jaune d'oeuf
un peu d'eau glacée

sel, poivre, 



La recette :

Faire la pâte à tarte :

Mélanger le beurre coupé en morceaux
le jaune d'oeuf, le sel, poivre,
quelques secondes...soit à la main,
soit en mélangeant au thermomix vit. 4

Ajouter l'eau fraîche (environ 3 c. à soupe)
Poursuivre le mélange à la main ou au thermomix
(fonction pétrin)

Lorsque l'on obtient une énorme chapelure, 
mettre la pâte en boule, laisser reposer 1 h ou 2.

Fariner le plan de travail, étaler la pâte, garnir le moule,
enfourner à 180° pour 10 mn;

Pendant ce temps, laver la tétragone, la sécher,
la déposer dans une poêle huilée chaude et laisser les 
feuilles s'affaisser quelques minutes.

Arrêter la cuisson.

Battre les oeufs, la crème, le sel, le poivre, la tétragone,
verser alors le contenu sur la tarte.

Enfourner pour une bonne demi heure.


Servir avec une bonne salade, se régaler !

J'ai encore de belles découvertes à faire sur ce marché, celui de Revel...

Il me plaît beaucoup...

Je ne manquerai pas de vous raconter la suite.








Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux thermes des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle.Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont, par conséquent, interdits sans autorisation du titulaire des droits.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...